L’université et après, avec son handicap

Lycéennes, lycéens en situation de handicap, le guide Handi+, Des études supérieures à l’emploi vous accompagne vers l’enseignement supérieur et facilite votre entrée dans la vie active.

Pour des études réussies dans l’enseignement supérieur

 1 magazine et 1 plaquette d’information utiles

Dans le magazine Handi+, vous trouverez des conseils d’enseignants/es, des témoignages d’étudiants/es et de jeunes professionnels/les en situation de handicap. Un zoom est fait en fin de guide sur l’apprentissage, un excellent moyen d’entrer dans l’emploi ! De plus, le magazine vous aide à construire votre projet dès le lycée et à préparer votre vie professionnelle. En outre, il vous encourage à être ambitieux dans vos choix d’études supérieures et de métiers, à hauteur de vos compétences.

La plaquette Du lycée à l’université, pour les élèves en situation de handicap donne des renseignements pratiques sur l’admission post-bac, le logement et le transport, la sécurité sociale et les services de santé de l’université. Elle est disponible en cliquant  ici.

Donnez toutes leurs chances à vos compétences !

Favoriser l’accès à l’enseignement supérieur

La loi du 2 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a réaffirmé les objectifs de la loi de 2005 dans le domaine de l’inclusion des étudiants en situation de handicap. De fait, au cours des 3 dernières années, 25 universités ont adopté un « schéma directeur handicap. » Enfin, le portail Parcoursup respecte les normes d’accessibilité numérique.

Le conseil

Ne vous censurez pas ! Vous avez le droit de vous inscrire à toute formation de l’enseignement supérieur si vous remplissez les conditions
requises.

Dans l’académie de Montpellier

Dans une rubrique consacrée à l’académie de Montpellier (p.20-21), François Mirabel, directeur du SCUIO-IP (Service commun universitaire d’information, d’orientation et d’insertion professionnelle) de l’université de Montpellier explique les aménagements possibles, l’accompagnement et les actions pour faciliter l’emploi mis en œuvre à l’université de Montpellier. Agnès Fichard-Carroll, vice-présidente déléguée à la responsabilité sociale de l’université de Montpellier, présente le dispositif « Construire une université Aspie-Friendly » pour l’inclusion des personnes avec un trouble du spectre de l’autisme sans déficience intellectuelle, auquel participe l’université de Montpellier.

Toutes les adresses utiles dans l’académie sont également disponibles dans ce guide.

Service d’accueil des étudiants handicapés

Les missions de Caroline sont d’anticiper l’arrivée de l’étudiant en assurant la liaison avec le secondaire ; d’accueillir et informer les étudiants en situation de handicap et de les accompagner dans leurs démarches administratives et pédagogiques. De fait, tous les étudiants handicapés de l’université peuvent bénéficier de cette structure. En premier lieu, il est conseillé aux élèves de terminale de prendre contact avec elle le plus tôt possible. Ainsi, le mois de janvier précédant l’entrée à l’université ou pendant les journées portes ouvertes est une bonne date !

Ils sont étudiants en situation de handicap et ils témoignent :

Khaled, étudiant en master 1 Sciences du langage, atteint d’une déficience visuelle

Andis, en L2 AES (licence 2e année administration économique et sociale), en situation de handicap suite à un accident. Il explique les aides dont il bénéficie pendant les cours, pour ses examens… Finalement, c’est important de se dire qu’on peut réussir !

Mireille, étudiante en licence 1re année arts plastiques, atteinte d’arthrogrypose congénitale, veut trouver un travail qui mélange dessin et numérique. Ainsi, elle se donne tous les moyens pour y arriver !

Khaled, étudiant en master 1 sciences du langage, atteint d’une déficience visuelle, vous parle de ses projets, vous donne des conseils et explique son parcours.

Retrouvez sur le site de l’Onisep les 3 vidéos.

Voir la vidéo Étudiants 1 jour, à l’université de Montpellier

,