Samantha – en terminale bac pro Carrosserie au Lycée Pierre Mendès-France

La mécanique,   une histoire de famille…

l'atelier

Mon choix d’intégrer  une formation dans le secteur de l’automobile, c’est un peu une histoire de famille. Mon beau père est mécanicien, je l’ai aidé à plusieurs reprises et je me suis dit : pourquoi ne pas partir dans cette voie ?

Après, j’ai préféré la carrosserie, la mécanique me plaisant moins et je voulais faire du tuning.

Ma sœur aussi était en mécanique à Béziers. Maintenant, elle travaille dans les bureaux, elle s’occupe des commandes et des dossiers dans un garage.
Quand j’étais en 3e, je voulais faire un CAP de photographe ou partir faire du piercing. J’ai renoncé à ce CAP car je n’étais pas sûre d’avoir une assez bonne moyenne, pas sûre non plus des débouchés et pour le piercing, il n’y a pas de formation scolaire.

Ma formation se passe bien même si  je ne pensais pas que la carrosserie c’était comme ça ! C’est très physique et il faut porter des choses lourdes, les machines pour ponter, les ponts… Il faut être très  sportif !

Sinon l’ambiance de classe avec les garçons est géniale, sur 10 élèves, je suis la seule fille et ils sont toujours prêts à m’aider. En première année, ils se sont demandés ce qu’une fille pouvait bien faire dans cette section mais depuis, ils se sont habitués.

On a 14 h d’atelier par semaine, 7h le mardi et 7h le vendredi ! En ce moment dans le cadre pratique de  l’atelier, on commence à réviser pour l’examen sur le marbre. Sinon, en 3e  année, on fait beaucoup d’administratif, on apprend à faire des devis, rédiger des factures, passer des commandes…

L’année prochaine ? Après mon bac pro,  je pense partir en CAP peinture par apprentissage au CFA de Lézignan. J’aimerais devenir peintre en carrosserie dans un garage pour les voitures ou les camions. J’espère que les patrons ne seront pas trop réticents pour accepter une fille plutôt qu’un garçon. Certains ont encore des préjugés. Si jamais, je ne trouve pas de patron pour l’année prochaine et si je n’ai pas de travail, j’ai aussi dans l’idée de passer mon Bafa  pour travailler en centre aéré.

 

 

 

, , , , , ,